QUEL PSY CHOISIR ?

LE PSYCHOLOGUE 

L’usage professionnel du titre de psychologue est protégé et réglementé en France par la Loi 85-772 du 26 juillet 1985. La profession quant à elle est régie par un code de déontologie[1] adopté le 25 mars 1996 et dont l’objectif est de protéger le public contre les mauvais usages de la psychologie.

Le psychologue a suivi une formation reconnue par l’état durant minimum 5 ans. Bien qu’il existe de nombreuses branches de la psychologie (clinique, développementale, cognitive, analytique, neuropsychologie, etc.), la plupart des psychologues exerçant en libéral ont validé un diplôme de 3ème cycle de type Master en psychologie clinique et psychopathologie ainsi que réalisé une expérience de terrain par le biais de plusieurs stages.

Il peut exercer son métier dans un cabinet en libéral et/ou au sein d’une institution publique ou privée, pour réaliser une évaluation psychologique et/ou accompagner des enfants, des adolescents, des adultes, des personnes âgées, ainsi que des couples et des familles. Il peut également intervenir ainsi auprès des équipes de professionnels issus des domaines médico-social, sanitaire et éducatif, notamment.

Le psychologue contribue au diagnostic psychiatrique en donnant son avis, mais seul le médecin est habilité à poser un diagnostic médical.

Formé aux techniques d’entretien, le psychologue propose des séances à visée thérapeutique et il est également habilité à faire passer divers tests (de personnalité, d’intelligence ou de développement, neuropsychologique, etc..).

 

Son approche va dépendre de son orientation théorique, et ses outils de sa formation. Le psychologue n'est pas un médecin, il ne peut donc pas prescrire d’arrêt de travail, ni de médicaments.

 

[1] Se référer au texte publié et mis à jour sur le site internet www.codededeontologiedespsychologues.fr

LE PSYCHIATRE

Le titre de psychiatre est attribué aux médecins diplômés d’Etat ayant poursuivi une formation complémentaire de 4 ans en psychiatrie en vue d'obtenir un DES (diplôme d'études spécialisées).

Il peut exercer son métier en institution et/ou en cabinet libéral auprès d’adultes, notamment. Il a reçu une formation spécialisée en pédopsychiatrie pour recevoir des enfants ou bien s'est formé en psychogériatrie pour travailler auprès des personnes âgées.

Le psychiatre a une approche médicale de la pathologie ou des troubles, avec pour objectifs : le diagnostic, la prescription et les soins. Il est le seul habilité à poser un diagnostic médical, toutefois lorsqu’une prise en charge est conjointe avec un psychologue, il peut le solliciter pour un avis complémentaire.

Le psychiatre peut également administrer un traitement médicamenteux lorsque cela s’avère nécessaire (antidépresseur, anxiolytique, etc.) et plus rarement mettre en place une hospitalisation.

 

Dans un cadre à visé psychothérapeutique, il propose des thérapies pour des patients ayant des troubles psychiques ou mentaux spécifiques ou dans d'autres cas (exemples : usage et d’abus de substances). 

LE PSYCHOTHÉRAPEUTE

L’usage du titre de psychothérapeute est réglementé depuis le 20 mai 2010. La loi impose l’inscription des professionnels au registre national des psychothérapeutes.

Afin d’obtenir ce titre, il est obligatoire d’avoir réalisé une formation en psychopathologie clinique de 400 heures ; celle-ci est ouverte uniquement aux personnes détenant un diplôme de niveau doctorat en médecine en France ou un diplôme supérieur de niveau master en psychologie ou en psychanalyse.

 

Dans deux cas, une dispense de formation et de stage en psychopathologie clinique peut être accordée (Annexe du décret n° 2010-534 du 20/05/10 modifiée par le décret du 7 mai 2012)

  • Le Master de psychologie clinique et psychopathologie clinique complété par un stage de 500h confère d’emblée le titre de de psychothérapeute aux psychologues.

  • L'obtention du DES en psychiatrie permet l'obtention automatique du titre de psychothérapeute.

 

Par conséquent, seuls les psychiatres, les psychologues, ainsi que les psychanalystes et les médecins ayant suivi une formation et un stage obligatoire peuvent être légalement psychothérapeutes.

Le psychothérapeute propose un accompagnement psychologique de la personne de type "psychothérapie". Il s'agit d'une méthode thérapeutique, qui vise à un éclairage du fonctionnement global de la personne. Cette démarche thérapeutique s'entreprend sur plusieurs mois, voire quelques années afin de parvenir à des changements et à un mieux-être (au plan psychique, social, familial, etc.).

LE PSYCHANALYSTE

Le titre de psychanalyste n'est pas réglementé par l'État.

Néanmoins, n’est pas analyste qui veut. Ce dernier doit avoir réalisé une cure psychanalytique à raison d’au moins trois séances hebdomadaires durant minimum trois ans. Il a également suivi un enseignement théorique sous forme de séminaires au sein d’une société psychanalytique reconnue ainsi qu’une supervision auprès d’un psychanalyste superviseur.

 

Réaliser une cure analytique ou entrer en analyse, c’est s’avancer vers la découverte de son inconscient par la parole avec l’aide de l’interprétation du psychanalyste.

 

Au niveau du dispositif, le patient est étendu sur un divan, le psychanalyste assis derrière lui ; cette installation est destinée à faciliter au patient sa liberté d’association et de parole. La fréquence des séances est entre 3 et 5/semaine et ce durant plusieurs années. 

 

Dans la recherche d’un psychanalyste, il est recommandé d’être vigilant sur la formation de la personne (soit psychologue, soit psychiatre, soit membre d’une société psychanalytique reconnue (SPP, SFP, ELP, École de la Cause freudienne, API, etc…)

Le développement personnel est en plein essor et nombreux sont les « thérapeutes », « psychopraticiens » n’ayant pas une formation reconnue qui vous garantissent un mieux-être.

Un numéro ADELI est attribué à tous les praticiens salariés ou libéraux et leur sert de numéro de référence.

 

Chaque professionnel de santé mentale, qu'il soit psychiatre, psychologue ou psychothérapeute, est dans l’obligation de s'inscrire sur le répertoire national d’Automatisation DEs LIstes (ADELI). Il s’agit d’un système d’information national qui recense les psychologues ainsi que les professionnels de santé et du social. Il contient les informations suivantes : état civil – situation professionnelle – activités exercées. De fait, il protège contre l’exercice illégal de la psychologie et de la psychothérapie.

 

En cas de doute, l’Agence Régionale de Santé met à disposition la liste des professionnels agréés.

 

Si vous avez le désir d’entreprendre une psychothérapie, il est préférable de vous diriger vers un psychologue, un psychanalyste ou un psychiatre, qui soit par ailleurs psychothérapeute.